Quels sont les avantages et les risques du bypass gastrique ?

Qualifiée par l’OMS d’épidémie, l’obésité n’est pas reconnue en France comme une maladie chronique. Pourtant, d’après les résultats d’une enquête datant de juin 2021 et parue dans le journal Le Monde, près d’un Français sur deux serait en situation de surpoids. Face aux conséquences délétères de cette maladie, le bypass gastrique est présenté aujourd’hui comme une solution. Cette chirurgie, bien que permettant de réduire significativement sa surcharge pondérale, n’est toutefois pas sans risques. Voici l’essentiel à savoir concernant cette procédure. Majoritairement grâce à un régime optimisé et sûr.

Par la rédaction, publié le 19/01/2023

Qu’est-ce qu’un bypass gastrique ?

Le bypass est une opération chirurgicale complexe qui consiste à relier une partie de l’estomac aux parties inférieures de l’intestin. Cette réduction de l’estomac entraîne un allongement du temps nécessaire pour digérer et absorber les calories, ainsi que les nutriments. En limitant l’apport alimentaire et en diminuant la capacité du corps à absorber les calories, un by-pass gastrique peut entraîner une perte de poids significative.


Il existe différents types de bypass, mais le plus couramment utilisé aujourd’hui est connu sous le nom de bypass gastrique laparoscopique roux-en-Y ou RYGB. Pour cette procédure, le chirurgien crée un petit réservoir dans l’estomac qui ne peut contenir qu’un volume limité de nourriture. Ledit réservoir est ensuite relié directement à la partie finale de l’intestin grêle. Cela signifie que la majorité des nutriments ne seront pas absorbés par le corps.

En conséquence, l’on assiste à une perte rapide et durable du poids et à une amélioration des comorbidités. Si vous souffrez de cette maladie,  la Ligue contre l'obésité a mis en place une ligne d’écoute nommée « Obécoute ». Cette dernière se veut être un outil de prévention et d’accompagnement psychosocial au service des personnes concernées par un problème de poids.

Quels sont les avantages du bypass gastrique ?

Pour les personnes qui luttent contre le syndrome métabolique et d’autres problèmes liés à l’obésité, le bypass gastrique est une excellente option. Cette intervention chirurgicale offre des avantages considérables pour :

  • traiter la graisse localisée,

  • réduire le taux de sucre dans le sang

  • et améliorer la santé globale.

Pour réduire la masse corporelle, le bypass gastrique modifie le système digestif afin qu’il absorbe moins de calories et de graisse provenant des aliments. Les personnes qui subissent une intervention chirurgicale ont tendance à perdre environ 30% à 55% de leur poids corporel à court terme, et plus encore à long terme. Naturellement, cela ne peut qu’avoir des effets bénéfiques sur les autres conditions médicales et pathologies associées à l’obésité.

Quels sont les risques associés au bypass gastrique ?

Le bypass gastrique est une chirurgie bariatrique qui peut aider à améliorer la qualité de vie des personnes souffrant d’obésité. Cependant, comme avec toute procédure chirurgicale, il existe des effets secondaires et des risques qu’il convient de prendre en compte avant d’envisager une intervention. Un des principaux inconvénients du bypass réside dans son effet à court et long terme sur la santé digestive. Ceux-ci s’observent lorsque les aliments ne sont pas correctement absorbés par l’organisme (malabsorption), ce qui entraîne une dénutrition.

Étant donné que la restriction de l’apport alimentaire tend à aggraver les choses, les personnes ayant subi l’opération sont obligées de suivre un régime alimentaire très strict. Elles doivent aussi prendre des suppléments nutritionnels et vitaminiques (prescrits par un médecin) pour compenser le manque de nutriments. Le bypass gastrique peut également causer une insuffisance rénale chronique due à la déplétion en sels minéraux pouvant provoquer une dysfonction rénale.

Une autre considération importante est que cette procédure peut s’accompagner des risques de complications postopératoires. Il s’agit notamment des saignements ou des infections de la plaie opératoire. À cela s’ajoutent des difficultés de gestion à long terme de l’obésité que peuvent rencontrer certains patients. Il en est de même pour le risque de développement de maladies psychiatriques comme la dépression et les troubles anxieux liés à la perte de poids rapide et durable associée au bypass gastrique.

Que savoir d’autre avant de subir un bypass gastrique ?

Si vous disposez d’une complémentaire santé, sachez que vous pouvez bénéficier du Remboursement bypass (chirurgie de l’obésité). Toutefois, il existe certaines conditions à satisfaire dont la première est que l’opération doit avoir été subie à des fins réparatrices et non purement esthétiques. L’autre exigence est celle disant que le patient doit obligatoire se rendre dans un CSO (centre spécialisé obésité) agréé par l’Agence régionale de Santé pour subir l’intervention.

Dans d’autres pays comme la Corée par exemple, une limite de poids à ne pas dépasser est fixée par les polices d’assurance. Selon le Docteur Kim, médecin renommé exerçant à l’hôpital HP Yangji de Séoul, l’IMC du patient ne doit pas excéder 35 pour garantir de meilleur résultat. En France, cette chirurgie est généralement déconseillée pour les personnes qui ont un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 55.

Si vous craignez les risques liés au bypass gastrique, notez que diverses alternatives intéressantes peuvent être envisagées. C’est le cas de la sleeve gastrectomie et de la pose d’un anneau gastrique. Les deux opérations promettent des réductions d’excès de poids de l’ordre respectif de 60% et 40%. Cependant les réglages de l’anneau gastrique, son caractère réversible et le faible niveau de complications qui l’accompagne en font une procédure avantageuse. Pensez toutefois à bien vous renseigner sur chacune de ces méthodes avant d’en choisir une.

Avertissement

Il est important de noter que cette chirurgie est importante et que cela doit être considérée en dernier recours après avoir épuisé toutes les autres options de perte de poids. Il est recommandé de consulter un médecin qualifié pour discuter des risques et des bénéfices potentiels avant de prendre une décision.